Dans un contexte européen de mutation urbaine, la question de la connaissance, de la gestion et de la valorisation du patrimoine des villes se pose avec acuité. Voilà pourquoi Toulouse (France), Elche (Espagne) et Coimbra (Portugal) ont décidé de partager leurs expériences dans ce domaine au sein du projet Memurbis.

L’exposition Memurbis propose une plongée dans la mémoire des villes et présente diverses actions et innovations réalisées par les partenaires à travers trois thématiques : regarder, étudier et organiser.

Coimbra, 1567

Regarder la ville c'est découvrir un paysage singulier façonné par l'homme et modelé par les contraintes géographiques d'un site. Ce paysage urbain où se côtoient les époques et les styles a fasciné artistes et scientifiques. Les représentations qu’ils nous en ont laissées témoignent des multiples conceptions de la ville qui se sont succédées au fil des siècles.



Toulouse, 1886 L’étude du patrimoine d’une ville s’est longtemps résumée à l’étude de ses monuments. Qu’ils soient publics ou religieux, civils ou industriels, ils sortent de l’ordinaire tant d’un point de vue esthétique que mémoriel. Conçus dès l’origine comme des édifices monumentaux, ou parvenus à ce statut au cours des siècles, ils rayonnent sur un quartier et parfois même sur toute une cité.


Elche, 1279

Organiser la ville pour qu’elle évolue harmonieusement, c’est prendre en compte toutes ses composantes, qu’elles soient humaines, architecturales ou urbanistiques. Pour comprendre leur imbrication dans l’espace et dans le temps, des outils de connaissance et d’analyse sont nécessaires. Etudier la mémoire de la ville contribue à mieux concevoir les aménagements du futur.






Dates et lieux d’exposition :

  • 11 décembre 2007-11 janvier 2008 à Coimbra
  • 12 mars-12 avril 2008 à Elche
  • 2 juin-12 juillet 2008 à Toulouse

Affiche